Créer un espace multi-sensoriel d’inspiration Snoezelen en tant qu’ Assistant(e) Maternel(le)

Le rôle des assistant(e)s maternel(le)s a évolué et a dépassé la simple notion de « garde d’enfants ». De nos jours, ces professionnels de la petite enfance accompagnent le bon développement, l’éveil et le bien-être des enfants accueillis. Mais également, elles s’engagent dans une démarche de co-éducation auprès des familles. Ce n’est alors pas étonnant que l’intérêt pour la démarche Snoezelen soit en hausse et trouve tout son sens parmi ces professionnels de la petite enfance.

Ayant participé à différentes formations ainsi que diverses lectures autour de ce sujet, je vous partage aujourd’hui les bases du « SNOEZELEN », comment aménager au mieux son espace, avec quel type de matériel, le rôle du professionnel lors des séances SNOEZELEN et les bienfaits autant pour l’enfant que pour l’adulte.

« SNOEZELEN » QU’EST-CE QUE C’EST :

Snoezelen est apparu dans les années 70 en Hollande, par deux fondateurs : Ad VERHEUL et Jan HULSEGGE. Au départ proposé dans le cadre du handicap et du polyhandicap, cette approche se développe maintenant en Gériatrie, Psychiatrie et dans la Petite Enfance.

Le terme SNOEZELEN est la contraction de deux termes :
SNUFFELEN -> Renifler, fouiner, explorer, découvrir : POLE ACTIF
DOEZELEN -> Estomper, adoucir, somnoler, se détendre : POLE PASSIF

que l’on peut traduire par la notion d’exploration sensorielle, de détente et de plaisir.

Les créateurs de l’approche se sont appuyés sur quatre aspects du développement humain à savoir la capacité à mobiliser ses sens pour appréhender le monde, à le penser, à éprouver des sentiments et à agir sur son environnement.



Plus qu’un espace, une démarche :

Snoezelen est un cadre délimité plutôt qu’une méthode. Il s’agit de développer une observation fine, l’écoute de soi et de l’enfant. Un certain savoir-être pour une posture professionnelle bienveillante.
C’est aménager des rencontres en utilisant au mieux l’environnement pour entrer en relation avec sollicitation sensorielle. C’est entrer dans un autre monde et de créer un moment de vie authentique.



Une approche adaptée aux enfants :

Le jeune enfant accueilli par un(e) professionnel(le) de la Petite Enfance est en pleine phase de découverte. Il fait tous les jours de nouveaux apprentissages fondamentaux grâce à son développement sensoriel et perceptif, moteur, langagier, cognitif, affectif et social.

L’exploration sensorielle et corporelle donne à l’enfant des éléments de compréhension progressive sur lui-même, notamment son corps, sur son environnement puis plus largement sur les autres autour de lui.

Proposer un espace Snoezelen aux enfants vient répondre en tout point au besoin de sensation, d’émotion et de relation. C’est un temps d’exploration sensorielle, un lieu d’échange privilégié avec l’adulte et de décompression loin de l’agitation.

C’est un environnement suffisamment riche et varié pour lui donner envie d’explorer avec ses sens et son corps, mais aussi un environnement pensé pour qu’il ne soit pas sur-stimulant et lui offrir des moments de détente et de plaisir pour un bien-être physique, mental et émotionnel.



LEs bases d’une séance SNOEZELEN :

Contrairement à ce l’on pourrait penser, ces espaces sont utilisés pour des séances et non des activités ! Subtilité de langage ? Non, la pratique de la démarche sensorielle rentre dans le champ de l’accompagnement, de la relation, de la rencontre. Il ne s’agit pas de FAIRE une activité sensorielle, mais d’ÊTRE en séance sensorielle, nuance essentielle pour ne pas passer à côté de l’essentiel : ETRE ENSEMBLE !

L’idée est de créer un espace cocon, une sorte de bulle dans laquelle on va pouvoir sélectionner et contrôler les stimulations et leur intensité selon les besoins et envies des enfants accompagnés. L’ambiance participe au bien-être et l’expérimentation sereine de l’enfant dans un espace confortable, contenant et sécurisant. Doit donc s’en dégager une impression feutrée, de détente propice au lâcher-prise.

L’enfant a surtout besoin d’un environnement riche et varié pour mener ses explorations et s’éveiller naturellement au monde.



L’aménagement d’un espace snoezelen :

L’un des 3 piliers de la démarche Snoezelen est l’aménagement de l’espace. Celui-ci doit être pensé afin d’apporter détente, plaisir et expérimentation sensorielle. L’espace doit être spécialement aménagé.

Le choix de l’aménagement dépendra de la place dont vous disposez chez vous, mais également du budget consacré à votre projet Snoezelen.

Plusieurs possibilités :
Cabane sensorielle : Il est possible de créer un espace Snoezelen à l’intérieur d’une cabane/tente. Sans avoir une salle spécialement dédiée, on peut tout à fait installer cette tente dans un coin d’une pièce ayant d’autres utilisations. Très facile à monter et à démonter, on peut donc la ranger rapidement si l’on ne souhaite pas la garder montée en permanence. Cette solution est la plus économique. La tente pourra être enrichie au fur et à mesure, selon les besoins des enfants, avec du matériel sensoriel. Il est nécessaire d’installer la tente dans un espace à l’abri des stimulations et des zones d’activités des autres enfants.

source photo hoptoys


Pièce dédiée (à partir de 3m²) que vous pouvez transformer selon votre projet :

source photo hoptoys

Prévoir du matériel de confort, d’ambiance, du matériel sensoriel et relationnel. Ce n’est pas la quantité qui compte, mais l’adaptation des objets aux observations faite de l’enfant et de ses éventuelles demandes.
Petit espace = peu de matériel !
Attention, toujours vérifier la sécurité du matériel (fonctionnement, taille pour éviter toute ingestion, toxicité …).



Avec quelS matérielS : (inclus quelques liens de produits, liste non exhaustive)

Confort : prévoir un tapis souple et confortable, des coussins, matelas, coussin à air, couverture douce

Visuel : favoriser une lumière tamisée. Créer une ambiance visuelle avec lampe à projection (aurores boréales, fonds marins…), veilleuse aux couleurs changeantes, colonne à bulles, fibres optiques aux couleurs changeantes, guirlandes à led, lampe torche projecteur, ruban led avec changement de couleurs, un mini aquarium, miroirs

Auditif : Musique d’ambiance relaxante, douce, apaisante

Sensoriel : Prévoir un panier pour chaque sensorialité avec au moins 5 objets :

Vous trouverez également grand choix de produits sur le site -> HOPTOY’S



Déroulement d’une séance :

Une session SNOEZELEN n’a pas d’objectifs à atteindre et se déroule selon 3 intentions :

  1. Sensoriel
  2. Relationnel
  3. Apaisement et détente

L’espace sensoriel ne doit pas être en libre accès. Dans cet espace, l’enfant doit toujours être accompagné d’un adulte. La séance peut être proposée à tout moment de la journée pour une durée variable de 10 à 45 minutes, privilégier en individuel ou en tout petit groupe.

➡️ Préparer la salle avant l’arrivée du ou des enfants (ambiance, installation…). Attention à bien vérifier la sécurité du matériel.
➡️ Se préparer soi (posture, calme, parle moins…)
➡️ Une fois l’espace sensoriel créé, la séance débute en général par un temps d’introduction ou rituel (consignes, retrait des chaussures, chanson…). Puis progressivement, l’ambiance devient douce et relaxante.
➡️ L’enfant explore, au gré de ses envies, le matériel sensoriel mis à disposition (auditif, visuel, tactile, vestibulaire…).
➡️ Répondre à ses demandes sensorielles si besoin.

A noter que les propositions du matériel doivent être sélectives et discriminantes, pour une réduction et un contrôle des stimuli, et ce, afin d’éviter toute sur-stimulation environnementale.

ROLE DE L’ADULTE et sa posture professionelle :

L’adulte accompagne les enfants sur un mode non directif, leur laissant libre choix de l’expérimentation et respectant le rythme de chacun. L’enfant est acteur de sa découverte. Votre posture doit être en observation sensori-émotionnelle (basée sur la sensorialité, les expressions non verbales, l’état émotionnel, l’interaction avec l’environnement…).
Vous devez avoir envie de ce moment d’échange, être disponible, être à l’écoute de ses impressions, ressentis, être « ok » avec les temps morts, ne rien faire (mais il se passe toujours quelque chose), susciter par son contact chaleureux, l’attention de l’enfant à différents canaux : le regard, le toucher, le son, le mouvement, la posture,…
Proposer un environnement sensoriel simple et adaptable selon l’observation sensorielle.
Faire émerger le désir d’expérimentation, de découverte de ses potentialités.
Se positionner à la juste distance, entre implication et distanciation (sécurité physique, psychique, émotionnelle et affective). Utiliser le dialogue tonique pour apaiser (gestes, posture, ton, regard, toucher…)

Le rôle principal du professionnel de la petite enfance pendant les séances SNOEZELEN :

Observation, écoute et présence bienveillante.



Les bienfaits DE LA DEMARCHE SNOEZELEN DANS LA PETITE ENFANCE :

🔸 Répondre au mode de développement sensori-moteur initial de l’enfant
🔸 D’offrir un espace propice à la réduction des tensions physiques et émotionnelles et de générer bien-être et rêverie…
🔸 D’encourager l’épanouissement physique, affectif, cognitif et social des enfants en respectant leurs besoins, leurs rythmes et leurs envies.
🔸 De favoriser la relation entre l’adulte et l’enfant, pour se sécuriser et établir des liens d’attachement nécessaires pour grandir.
🔸 D’encourager une observation fine de l’enfant.
🔸 De se ressourcer, se détendre et se recentrer sur soi et ainsi développer sa disponibilité à l’autre.
🔸 Moment d’intimité, de partage et confort dans un environnement calme et apaisant.



EN CONCLUSION :

En tant que professionnel de la petite enfance, il est important de se former pour pouvoir mettre en place dans de bonnes conditions ce genre de projet. Il est recommandé de réajuster ses connaissances fondamentales sur le développement de l’enfant, notamment sensoriel. De proposer un accompagnement au plus proche des besoins de l’enfant. De plus, il est important de connaître les bases de la démarche (matériel, aménagement, séance …) et d’explorer la question de la relation à l’autre. Ceci est nécessaire afin d’éviter que l’espace ne soit utilisé pour « faire une activité sensorielle », ce qui éloignerait de l’essence même de la démarche considérée comme un
outil de la relation, support du « être ensemble ».

2 commentaires sur “Créer un espace multi-sensoriel d’inspiration Snoezelen en tant qu’ Assistant(e) Maternel(le)

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Bravo pour votre blog.
    Voilà nous allons ouvrir une MAM et nous avons une petite pièce de 7m2 nous voulons l utiliser en fin d après-midi ( ou en journée si besoin) pour faire finir la journée aux loulous détendu.
    Nous ne savons pas trop où acheter ( trop de sites) les petits objets sensoriels pour mes petits sans risques, certaines ont acheter sur des sites pro et en sont satisfaites d autres le sont moins.
    Pour le moment nous avons un petit tipis , tapis sols et un mural, un miroir 2 lampes tube avec différentes couleurs pour la lumière, quelques petites guirlandes lumineuses, une tablette lumineuse, un ciel de lit sous lequel nous aimerions mettre des objets flottant…alors tous cela pas en même temps.
    Une collègue m a dit que nous devions pas utiliser plus de 2 sens par séances et le faire sur un temps cours 10mn.
    Quels conseils pouvez vous me conseiller m’a apporter sur cette salle, ce que nous devons éviter de faire, nous avons vus des salles où pour nous il y avait trop d informations, quelles sont les limites/quantité en matériel.
    Je vous remerci .
    Je suis désolée pour le pavé,( j ai même un peu honte)

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Stéphanie,
      Alors pour répondre à vos questions dans l’ordre, pour les achats en premier je favorise Hoptoy’s qui ont de bons produits aux normes.
      Et oui vous avez raison, il est recommandé de ne pas tout « déballer ». Au début, 1 voire 2 sens c’est déjà très bien, et puis en observant les enfants vous ajusterez selon leurs besoins du moment. L’idée est de contrôler les stimulations et leurs intensités. Et surtout d’éviter une sur-stimulation environnementale. Ce n’est pas la quantité qui compte mais l’adaptation des objets sensoriels. Ce qu’il faut retenir c’est petit espace -> peu de matériel.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :